Un problème, une solution !

Sur le point de prendre mes quartiers d’été, il me plait de soumettre à votre lecture et réflexion, la jolie parabole qui suit :

À sa mort, un fermier laissa ses chevaux en héritage à ses trois fils.
Dans son testament, le père avait ainsi établi le partage :
• Mon fils aîné recevra la moitié de tous les chevaux.
• Mon second fils recevra le tiers de tous les chevaux.
• Mon plus jeune fils recevra le neuvième de tous les chevaux.

A son décès l’on comptait 17 chevaux. Devant l’impossibilité de diviser 17 par deux, par trois et par neuf, la chicane ne tarda pas à s’installer entre les trois fils.
Puis ils décidèrent de faire appel à un fermier voisin dont ils appréciaient l’intelligence, dans l’espoir qu’il puisse trouver une solution à leur différend.
Le fermier commença par lire le testament avec grand soin.
Après quoi, il alla chercher son propre cheval et l’ajouta aux dix-sept autres.
Il y avait donc maintenant dix-huit chevaux dans le pré.
Dès lors, il devint possible de procéder au partage dans les conditions fixées dans le testament du père.
• le fils aîné reçut la moitié des 18 chevaux, soit 9.
• le second fils reçut le tiers des 18, soit 6.
• le plus jeune fils reçut le neuvième, soit 2.
Ainsi ils se répartirent les 17 chevaux.
Il restait donc un cheval que le fermier voisin reprit et ramena à sa ferme…

Résoudre ce problème nécessitait de déterminer un terrain d’entente.
Il fallait qu’une personne soit capable de trouver une solution permettant de résoudre le problème sans léser personne. Ce qui fut possible grâce à ce dix-huitième cheval !

La morale de cette histoire
Trouver un terrain d’entente peut parfois s’avérer difficile.
Mais pour trouver une solution, la première étape consiste donc à croire qu’il y a effectivement une solution, comme le fermier voisin le croyait.
Si l’on part de l’idée qu’il n’y en a pas, alors il sera impossible d’en trouver une.

Vous pensez qu’on est bien loin des problèmes de communication ?
Pas sûr !
Je vous souhaite un très bel été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.