La com locale poursuit sa mutation…  

La livraison, courant novembre 2020 du 6e baromètre de la communication locale* confirme et objective les tendances que l’on a pu observer sur le terrain, tout au long de ces derniers mois ou années.
En résumé, la communication locale est de plus en plus “multicanal”, suivant en cela l’évolution des usages et pratiques d’information par les citoyens qui recourent de plus en plus aux canaux digitaux qui confirment donc logiquement leur progression.
Cependant cette évolution très nette ne détrône pas encore les médias classiques au premier rang desquels la publication de la collectivité, en léger retrait, reste néanmoins très prisée des citoyens.
Plus surprenante est la progression du bouche à oreille, canal de diffusion majeur. Ce qui pose l’épineuse question de la maîtrise des informations véhiculées. Elle doit faire l’objet d’une vigilante et constante attention.
Concernant l’affichage, il convient de relativiser sa force qui est nettement corrélée à la densité du réseau, ce qui est l’apanage des grandes collectivités.
Enfin, les canaux digitaux se renforcent et se diversifient de plus en plus. La fréquentation du site internet de la collectivité plafonne. Victime de la montée en puissance des réseaux sociaux parmi lesquels Facebook caracole largement en tête.
Les français utilisant en moyenne 2,6 médias numériques pour s’informer sur l’actualité de leur collectivité.

Ces tendances, incontestablement durables, ayant été amplifiées par la crise sanitaire.

Bref, le digital qui s’est imposé est devenu incontournable. D’autant que d’autres études montrent que les seniors sont de plus en présents sur les réseaux sociaux (**).

Ce baromètre 2020 livre également deux données significatives sur les appréciations et attente des citoyens :

    • 60 % considèrent que les informations locales se complètent et donnent une vision claire et cohérente de l’action publique des différentes collectivités.
    • 91 % estiment qu’être informé par sa mairie en situation de crise est une priorité. Cette attente étant nettement plus forte que vis-à-vis de l’Etat.
    • 86 % espèrent voir se développer plus de dispositifs de participation citoyenne à l’échelle de leur commune. Un point qui méritera d’être explicité, sans doute dans un prochain post.

Autant d’indications très utiles pour bâtir la stratégie de communication de la collectivité pour le mandat en cours et définir l’allocation des moyens humains, techniques et budgétaires.

Un objectif de recherche d’efficacité et d’optimisation des moyens qui appelle une approche construite à partir des spécificité et paramètres locaux.

* Le baromètre de la communication locale est établi tous les deux ans. Il est réalisé par Epiceum et Harris interactive avec le soutien de La Poste, Cap Com et l’AMF.
Plus d’infos : www.barometrecomlocale.fr

** la catégorie des seniors est la population qui a le plus augmenté son utilisation des réseaux sociaux et sa consommation de vidéos en ligne, selon l’étude “Pratiques culturelles en temps de confinement” publiée par le DEPS, Département des études de la prospective et des statistiques du ministère de la culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.