Archives de catégorie : Repéré…

La percée d’internet se confirme !

Dans une note de juin 2013, Vincent Gombault de l’INSEE a établi un panorama complet de l’usage d’internet qui permet de fixer quelques idées même si les tendances ont certainement évolué depuis, confortant bien sûr le poids de ce média de plus en plus incontournable.
Entre 2007 et 2012, la proportion de personnes ayant utilisé I’internet au cours des trois derniers mois est passée de 56 % à 75 %.
En termes de génération, si parmi celles et ceux nés après 1990, on atteint les 100 % d’internautes (+8% en 5 ans). Pour les générations nées entre 1930 et 1990, la proportion a progressé de 15 points sur cette même période de 5 ans. La part des internautes de plus de 60 ans étant passée de 7 à 16 %.
Les différences entre catégories socioprofessionnelles se sont également largement réduites. L’écart entre les cadres et les ouvriers est ainsi passé de 43 points en 2007 à 15 points en 2012. 84 % des ouvriers étant aujourd’hui connectés, tandis que 62 % des agriculteurs ont accès à internet.
De même l’internet mobile confirme sa percée. Près de 40 % des Français consultent Internet en-dehors de chez eux, à partir de leur smartphone et/ou tablette. Bien sûr, les jeunes et les cadres sont les plus “mobinautes”.
Ainsi, en cinq ans, la fracture numérique, qu’elle soit d’ordre social ou générationnel, s’est considérablement réduite.
Enfin, Les Français se situent au 8ème rang européen de la pratique d’internet, derrière les Suédois, les Danois ou les Hollandais et devant les Espagnols, les Italiens ou les Portugais
Vous pouvez consultez ici l’intéressant document très fouillé de l’INSEE.

 

Le contentieux électoral à l’ère facebook…

Le tribunal administratif de Strasbourg vient de juger que l’élection municipale de Dannemarie, commune de 2300 habitants, à proximité de Mulhouse, était entachée d’irrégularité au motif que le candidat battu dans cette élection s’était trouvé privé du moyen de répondre au tract publié par son adversaire sur facebook à la veille du second tour à l’issue duquel 17 voix séparaient les deux listes.
Le tribunal a relevé que le post incriminé avait été “liké” par 16 internautes.
A ma connaissance, c’est la première fois que le juge invalide une élection pour ce motif.
Qu’en dira le Conseil d’Etat si appel est interjeté ?
En tout cas, à méditer…

6 mois avant les municipales : paysages de (futures) campagnes…

imagesSeptembre a livré sa petite moisson d’études d’opinion* dont je vous livre une rapide synthèse.

Halte au cumul des mandats !
57 % des sondés souhaitent que “leur maire soit uniquement maire”.

Intercommunalité : une prise de conscience
Fait nouveau, 49 % des personnes interrogées considèrent que “les intercommunalités doivent prendre plus d’importance à l’avenir”, largement devant la commune (40%) ; la Région (26 %) ; le Département (22 %).  68 % se déclarant très favorable au regroupement des communes de moins de 1000 habitants en une seule entité. Sur ce champ de l’intercommunalité, incontestablement les lignes bougent dans l’opinion publique !

Des enjeux électoraux qui ont tendance à se nationaliser
Désormais, près de 4 électeurs sur 10 (37 %) envisagent d’exprimer un vote par rapport à des enjeux nationaux dont 26 % pour sanctionner le gouvernement. La politisation des intentions de vote aux municipales révèle un rapport de force qui bénéficie largement au Front National (16 %, en progression de 12 points par rapport à mars 2013), fragilise la gauche parlementaire (40 % contre 42 %) et pénalise nettement les partis de droite dont le score reculerait de 38 % à 35 %. Reste une inconnue majeure : comment se comportera l’électorat tenté par un vote extrémiste lorsqu’il ne trouvera une offre en rapport, ce qui sera le cas dans beaucoup de communes de petite ou moyenne taille ? Continuer la lecture

23 et 30 mars : les municipales

Le ministère de l’Intérieur a annoncé le 5 septembre que les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars 2014. Ces dates devraient faire l’objet d’une communication au conseil des ministres à la fin du mois de septembre avant que le décret de convocation du corps électoral soit publié au journal officiel.

Le décor est donc planté !

Un peu de patience !

Vous êtes nombreux à consulter mes derniers posts.
Et, ouh là, là, je m’aperçois que le temps a filé à toute allure depuis le dernier sans que je trouve le temps d’alimenter la suite de mon propos !
Patience !
Promis, d’ici quelques jours, je poursuis.
Merci de l’intérêt que vous portez à ce modeste blog et à très vite…

Bruno Détrie

C’est bien vrai ça !

Rangeant quelques papiers, je suis tombé sur ce dessin que mon père m’a remis, il y a bien des années alors qu’il était en actvité. Il conserve toute sa fraîcheur et sa pertinence ! (Pour le découvrir en grand format, cliquez sur l’image)

Au-delà de la problématique marketing qu’il résume, il y a dans ces traits d’humour, une simple vérité humaine qui exprime bien aussi les enjeux de communication actuels !
L’exhumant de mes archives et lui donnant une seconde jeunesse numérique, il me plaît de le partager avec vous. 

News du front numérique…

En ce tout début d’automne, quelques chiffres tout récemment publiés retiennent mon attention :

  1. Le cap des 40 millions d’internautes a été franchi, soit près de 72 % des français âgés de 11 et plus.
  2. On compte  aujourd’hui 20 millions de mobinautes, ceux qui consultent internet depuis leur smartphone ou tablette, soit la moitié des utilisateurs ! Et il se confirme qu’à la fin 2013, les connexions à partir des outils nomades dépasseront celles réalisées depuis un ordinateur.
  3. Plus de 30 millions d’internautes ont regardé au moins une fois une vidéo sur internet. Une progression de près de 10 % en un an qui signe la forte et rapide montée en puissance de ce média.
  4. Le nombre d’utilisateurs européens de smartphones scannant des flashcodes (ce carré constitué de petits carrés, comme celui illustrant ce post et qui n’est autre que ma carte de visite numérique !) a progressé de 96 % en un an, soit 17,6 millions de pratiquants.

Des chiffres qui invitent à la réflexion et dont il faut absolument tenir compte lorsqu’on réfléchit “stratégie de communication”.

J-354 : après il sera trop tard !

Le compte à rebours est engagé : aujourd’hui, 354 jours nous séparent de la date du 1er septembre 2013.
“Et alors ? Mais qu’est-ce qui lui prend de se mettre à décompter les jours ?” vous interrogerez-vous peut être !
Je vous rassure, au seuil de cette rentrée, je vais bien !
Je souhaite simplement attirer votre attention sur cette date fatidique qui, six mois avant l’échéance des élections municipales de 2014, marquera l’entrée en vigueur des restrictions de communication en période pré-électorale.
Sans rentrer dans les arcanes de la réglementation (articles L 47 et suivants du code électoral), retenez que toute nouvelle action de communication de la collectivité engagée ou mise en œuvre postérieurement au 1er septembre 2013 pourra donner lieu à un contentieux électoral à l’issue incertaine !

Cette échéance clé invite donc à s’interroger dès aujourd’hui sur le point de savoir si la communication de votre collectivité territoriale doit être revisitée, corrigée ou complétée.
Elus locaux et techniciens territoriaux, il vous reste donc moins d’un an pour procéder à cet examen et déterminer en toute sécurité et sans risque les correctifs ou envisager le déploiement de nouveaux supports ou outils de communication dont votre collectivité a besoin.
Considérant la vitesse à laquelle les échéances se profilent et le temps nécessaire pour déployer un projet, il est plus que temps de s’atteler à la tâche !

A bon entendeur…