De Charybde en Scylla…

Les séquences électorales de ce printemps 2022 ont une nouvelle fois précipité le pays un peu plus profondément dans les abîmes de l’abstention… Sans qu’on soit sûr d’avoir touché le fond, tant la défiance, nourrie de multiples ressorts, est puissante et très enkystée ! Expression d’une démocratie en grande souffrance…

Dans ce marasme, le propos de Frédéric Gilly sous l’égide de la fondation Jean Jaurès offre des propositions intéressantes – voire revigorantes – qu’il faut absolument explorer à tous les échelons, notamment locaux qui, globalement, sont largement à la peine malgré bien des intentions sincères mais non dépourvues de maladresses. La première étant d’abdiquer devant les “sachants”, ces experts des cabinets conseil abondamment, voire excessivement sollicités qui parfois, par leurs méthodes, empêchent l’émergence d’un vrai débat politique qui est la condition première de la restauration d’une confiance entre élus et citoyens…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.