Les charmes de la commande publique…

A la mi-juillet, au tout début du creux de l’été et à quelques encablures de mes vacances, les sites de veille sur les marchés publics continuent de m’adresser des alertes. Dans leurs flux incessants je repère un appel d’offres relatif à un besoin de communication sur les déchets dans une région du sud-ouest qui m’est particulièrement chère…

Je télécharge le dossier de consultation des entreprises. Je l’évalue solide et pertinent et considère qu’au regard des compétences acquises sur cette problématique, j’ai quelque expérience et propositions à faire valoir…

La date limite de remise de l’offre est fixée au 12 août à 12 h, au milieu du creux de l’été…
Qu’importe le temps des vacances… Je m’organiserai pour me donner les moyens d’y répondre… J’intègre la contrainte dans mon programme de vacances et m’organise pour repasser par Grenoble au milieu de mon périple pour travailler sur une offre… (suite…)

Communication en période électorale : deux drôles d’idées !

Idée copieA la lecture de certaines listes de diffusion sur lesquelles s’expriment nombre de “dircom” et chargés de com de collectivités, face aux angoisses existentielles identifiées, je suggère un traitement de choc !

  • “Nous, on supprime l’expression de la majorité mais on maintient celle de l’opposition dans le journal municipal jusqu’aux élections, écrit l’un !
    Mais au nom de quelle règle de droit ? Aucune ne l’impose ! Vous pouvez donc sans aucun souci maintenir l’expression des groupes politiques dans les conditions définies par le règlement intérieur du Conseil municipal !
    Et pourquoi ne pas suspendre illico la publication du journal municipal et fermer votre site internet ? Ce serait plus sûr ! (suite…)

Ca-hu-zac : ô rage, ô désespoir…

Il n’a jamais été dans mes habitudes de commenter l’actualité chaude.

Mais j’avoue que, ce soir, à la lumière du pathétique et très provisoire dénouement de l’affaire Cahuzac après “l’aveu” du jour qui tinte à nos oreilles de façon insupportable, il m’est difficile de garder le silence face au séisme – et je pèse le mot – qui secoue une République qu’on nous a promis “irréprochable” et qui semble effectivement le devenir comme en témoigne ce cas d’espèce ! A l’évidence, ce qui doit être irréprochable, c’est bien l’institution, car les hommes, c’est manifestement plus problématique… (suite…)

Dérèglement médiatique ?

Cette récente série de 7 crimes qui d’évidence ont frappé d’innocentes victimes à raison, manifestement, de leurs confessions religieuses est odieuse, monstrueuse, inqualifiable, insupportable… Dans ces moments, les mots sont assurément vidés de sens ! Est-elle le fruit de l’acte isolé d’un dément, d’une conspiration terroriste ? A cette heure nous Lire la suite…