Archives de catégorie : Conseil

Communiquer “sur” ou “avec” Internet ?

La question peut paraître futile ou seulement digne d’intérêt pour ceux qui scrutent par le menu le comportement des diptères ! Et pourtant… De récentes missions m’ont permis de prendre toute la mesure de l’importance du distingo.

Communiquer “sur”, consiste trop souvent à considérer internet comme un vaste réceptacle d’informations, nécessairement disparates, déposées là sans véritable réflexion préalable, en considérant avoir accompli un bel acte de communication en les mettant en ligne, donc à disposition de l’internaute. Continuer la lecture

Communication en période pré-électorale : quelques précautions utiles…

Dans mes précédents posts, je me suis efforcé d’exposer de manière simple et synthétique la logique qui prévaut à l’encadrement de la communication en période pré-électorale et  proposer une grille d’analyse fondée sur quatre critères, permettant d’apprécier la conformité d’une action ou d’un dispositif de communication au regard de la législation en vigueur que je résumerai dans cette formule : “s’il est interdit de faire valoir, il n’est pas interdit de faire savoir”  !
La jurisprudence a maintenant clairement établi que dans la période ouverte depuis le 1er mars, demeure autorisée toute communication qui répond à l’intérêt général, et porte à la connaissance du public des informations pratiques et/ou visent à le sensibiliser à certaines problématiques d’intérêt public. Continuer la lecture

1er septembre : communiquer toujours ! Oui mais sans promouvoir…

Dans le compte à rebours de la communication en période préélectorale, après le cap du 1er mars qui est désormais bien derrière nous, la date du 1er septembre, soit six mois avant le premier jour du mois précédant les élections municipales, marquera une seconde étape dans l’encadrement de la communication dans la période. En clair, à compter du 1er septembre, si l’on peut continuer à communiquer, il faut veiller scrupuleusement à ne pas modifier les habitudes de communication en veillant tout particulièrement au respect de 4 principes censés garantir l’égalité de traitement entre les candidats : Continuer la lecture

Communication et période électorale : 1er mars, pas d’affolement !

La date du 1er mars marquera donc le début de la période d’un an pendant laquelle toute personne morale, à l’exception des partis politiques, a interdiction de participer au financement de la campagne électorale d’un candidat sous quelque forme que ce se soit. Elle concerne bien évidemment les communes et toutes personnes morales qui agissent pour leur compte : établissements publics, sociétés d’économie mixte, associations.
En pratique, les effets de cette règle pourront se faire sentir postérieurement à l’élection, dans le cadre d’un contentieux électoral. Le juge administratif saisi dans le cadre d’un recours, pouvant alors décider selon le cas, que telle ou telle action de communication initiée par la collectivité ou ses satellites, s’apparente en droit à une participation au financement de la campagne électorale. Continuer la lecture