Bienvenue !

Après avoir affiché trop longtemps une page d’attente bien tristounette, voilà mon blog enfin en ligne ! “Communicant”, je me devais naturellement de donner de la visibilité à mon activité sur internet, média aujourd’hui incontournable. Mais j’avais envie de le Lire la suite…

Le boom de l’internet mobile

En France, au 3ème trimestre 2010, 13,7 millions de mobinautes* déclaraient s’être connectés à l’internet mobile au cours du dernier mois. Tout juste un an plus tard, ils sont 5 millions de plus, soit 18,3 millions de mobinautes ! 6 millions d’entre eux, indiquant se connecter quotidiennement.
Aujourd’hui, sur 10 utilisateurs de téléphone mobile, 4 sont désormais équipés d’un smartphone, contre 2,5 tout juste un an plus tôt.
(suite…)

Surveiller son e-réputation, un enjeu !

Sur internet la vitesse et la puissance de diffusion d’une information ou d’un propos tendancieux et litigieux peuvent causer de graves préjudices.
Pouvant être très sournois et prendre des voies discrètes, parfois inattendues, mais toujours très efficaces dans leur intention malfaisante, ils peuvent être difficiles à repérer rapidement. Et pendant ce temps, le mal se répand subrepticement…

(suite…)

Primaires citoyennes : démocratie et “chose” publique auraient-elles pris un coup de neuf ?

L’ultime débat de cet étonnant cycle vient de s’achever…
En dépit des analyses des politologues, communicants et experts de tout poil, nul ne sait à l’heure ou j’écris ce billet, lequel des deux “impétrants” sera consacré au terme de cette étonnante séquence de vie démocratique qui a manifestement et objectivement conquis une bonne part de nos concitoyens qui furent près de 6 millions, excusez du peu, devant leur écran, mercredi soir 12 octobre ! (suite…)

Le piège de l’hypercommunication

Un dimanche soir de septembre, deux semaines après son retour, DSK a causé dans le poste…
A considérer les chiffres de l’Audimat, l’intervention était attendue ! Pour autant elle ne semble pas avoir convaincu. Réaction compréhensible si l’on considère que ce ne fut qu’un exercice d’hypercommunication dans lequel chaque mot, chaque geste et même chaque soupir avait été minutieusement jaugé en préalable, chacun d’eux ayant probablement été scruté préalablement à la loupe par quelque communicant plus ou moins bien avisés…

(suite…)