Municipales 2014 : quelle partie de campagne s’annonce ?

Dans neuf mois (les 9 et 16 mars 2014 ?), se dérouleront les élections municipales. Sur le terrain et dans les média, le sujet commence à mobiliser… Dans cette perspective, quel est l’état de l’opinion, quelles sont les attentes des citoyens ?

Pour répondre à ces deux questions qui dessineront largement le paysage de campagne, j’ai mené un travail d’analyse et de synthèse à partir de différentes études d’opinion réalisées depuis le début de l’année 2013 par plusieurs instituts*. Il permet de dégager cinq lignes de force :

• 1 – Une défiance de l’opinion de plus en plus marquée à l’égard du politique et des élus même si, les élus communaux sont relativement préservés.

• 2 – Tendance qui n’empêche pas les français d’accorder une très grande importance à ce scrutin local qui s’exprime toutefois de manière différente selon l’appartenance politique.

• 3 – La personnalité des candidats et en tout premier lieu, celle de la tête de liste, pèsera de manière déterminante dans le choix des électeurs, même si une proportion non négligeable de citoyens disent vouloir saisir ces élections pour adresser un message à caractère national.

• 4 – Si la confiance dans les élus locaux reste élevée, elle s’effrite nettement. Les maires souffrant d’un certain déficit de proximité avec leurs concitoyens. Les élus locaux étant par ailleurs considérés de plus en plus éloignés de leurs préoccupations, ce qui justifie le souhait d’un vrai renouvellement des équipes qui s’exprime à travers un souhait de rajeunissement, de féminisation et d’élargissement de la diversité des origines des élus.

• 5 – L’expression d’attentes fortes à l’égard d’élus locaux qui restent crédités d’une réelle capacité à assurer une protection du citoyen à travers l’action locale.

Au-delà, il apparait que ces élections municipales s’annoncent dans un contexte très rude en termes de capacité d’attention et de mobilisation d’un électorat globalement largement désabusé.

Ces cinq lignes de force fixant les probables enjeux des prochaines élections municipales qui, à coup sûr, laissent augurer d’une partie de campagne qui ne sera pas simple à jouer !

Découvrez ici, la synthèse de cette étude.

* notamment les études du CEVIPOF, des instituts Harris et Ipsos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.