Affaire d’Etat, affaire d’été ?

Comment qualifier “l’affaire Benalla” qui aura donc abondamment nourri les chroniques de cette seconde quinzaine du mois de juillet ?

Loin de moi, l’idée de proposer une quelconque clé de lecture sur ce point sujet à caution…

Juste envie de souligner une nouvelle fois, l’impact des réseaux sociaux dans la diffusion d’informations étayées d’images captées par des anonymes depuis leur smartphone, diffusées en boucles d’abord sur les réseaux sociaux puis sur les sites de presse et chaînes de télévision dans des formats plus ou moins contextualisés.

A ce stade, la seule conclusion qu’on puisse tirer, c’est que les stratégies de déni, de minimisation, voire de dissimulation, coûtent très, très cher aux instances mises en cause !

Pour le meilleur ou le pire, il faut admettre qu’à l’heure de la prédominance, voire de la toute puissance des réseaux sociaux, du sommet de l’Etat à la plus petite commune, aucun dispositif de communication ne doit faire l’impasse sur cette question qui doit être absolument maîtrisée de bout en bout.

Le monde change…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *